Chaque année, à l’occasion de sa rentrée académique, l’Institut invite un conférencier (auteur, théologien, personnalité…) à prononcer une conférence inaugurale sur un sujet d’actualité ou d’importance pour la réflexion théologique. Retrouvez ci-dessous les dernières conférences :

  • 1997
    L’humanité de Dieu
    Philippe Asso (IST Nice Sophia Antipolis)

  • 1998
    Les Mirages de l’amour
    Xavier Lacroix (Université catholique de Lyon)

  • 1999
    La déchirure : Judaîsme et Christianisme
    Jean-Pierre Lémonon (Université catholique de Lyon)

  • 2000
    L’option préférentielle pour les pauvres
    Gustavo Guttierez, Théologien de la libération

  • 2001
    Faut-il congédier nos images de Dieu ?
    François Boespflug (Université de Strasbourg)

  • 2002
    Fragilité et nécessité de la pratique théologique
    Pierre Gibert (Université catholique de Lyon et centre Sèvres)

  • 2003
    Pour un art chrétien du XXIème siècle
    François Boespflug (Université de Strasbourg)

  • 2004
    Foi et Religion
    Pierre Gire (Université catholique de Lyon)

  • 2005
    L’engagement de Dieu selon Han Urs Von Balthasar
    Jean-Marc Aveline (Institut Catholique Méditerranée)
    Jean-Louis Balsa (IST Nice Sophia Antipolis)

  • 2006
    Emmanuel Lévinas, philosophe et penseur religieux
    Emmanuel Gabelliéri (Université catholique de Lyon)
    Philippe Asso (IST Nice Sophia Antipolis)

  • 2007
    Théologie et Raison contemporaines
    Mgr Claude Dagens (Evêque d’Angoulême)
    Jean-François Lavigne (Université de Nice)

  • 2008
    Les Progrès œcuméniques récents et leurs retombées pastorales
    Hervé Legrand (Institut catholique de Paris)

  • 2009
    « Jésus et l’histoire » : acquis et champs actuels de la recherche
    Jean-Pierre Lémonon  (Université catholique de Lyon)

  • 2010
    « L’homme peut-il se passer de religion ? »
    Fabrice Hadjadj, Professeur de Philosophie – Ecrivain

  • 2011
    Colloque : Les Ecclésiologies entre théologie et droit canonique, XVe-XVIIIè siècle
    L’Eglise de quel droit ?

Non pas accéder à la foi par la raison, mais savourer par l’intelligence ce qui est tenu par la foi.

Anselme de Cantorbéry