La théologie est la science chrétienne de l’intelligence de la foi. Dès les premiers siècles, l’apôtre saint Pierre exhortait les disciples du Christ : « Soyez prêts à tout moment à présenter une défense devant quiconque vous demande de rendre raison de l’espérance qui est en vous ; mais faites-le avec douceur et respect » (1 P 3, 15-16). La foi au Christ n’est pas un « long fleuve tranquille », absent de tout doute ou de tout questionnement. La vie selon l’Évangile nous confronte au mystère de Dieu, du Salut, à la difficile question du mal, aux exigences de la morale et de l’éthique. Au-delà de la première initiation reçue au catéchisme et par-delà sa propre expérience personnelle, l’étude de la théologie chrétienne permet d’aborder de manière raisonnée et critique le mystère de Dieu qui vient à l’homme et permet de comprendre que la réflexion et le dialogue sont le fondement même de la foi.

La théologie est donc une tradition vive de pensée de plus de 2000 ans. En tant que discipline universitaire, elle relève des sciences humaines et entretient avec elles des relations particulières et privilégiées. Elle se pense dans un dialogue fécond et contradictoire qui laisse une large place aux domaines de la philosophie, de l’éthique, de l’histoire et du droit, mais aussi des langues, de la sociologie, de la psychologie, etc.

En s’inscrivant dans cette longue histoire, l’Institut Supérieur de théologie vous propose de découvrir cette discipline dans l’intuition exprimée au XIe siècle par saint Anselme de Cantorbéry : « Non pas accéder à la foi par la raison mais savourer par la raison ce qui est tenu par la foi ».

« Soyez toujours prêt à la défense contre quiconque vous demande raison de l’espérance qui est en vous ». ( 1 P 3,15)

( 1 P 3,15)